Au musée d’Orsay : une passion française, une histoire d’amitié

Parmi les oeuvres à découvrir, La Fleur rouge d'Odilon Redon (© photo : musée d'Orsay)

Du 16 avril au 18 août 2013, le musée d’Orsay présentera une exposition temporaire exceptionnelle, la collection de Marlene et Spencer Hays, deux américains amateurs d’art et amoureux  de la culture française.

L’exposition « Passion française », qui ouvre le mois prochain et pour tout l’été au musée d’Orsay, va permettre au public de découvrir des œuvres majeures d’artistes universellement connus, mais aussi quelques trésors plus secrets.

Toutes les oeuvres présentées sont issues de la collection de Marlene et Spencer Hays, un couple d’amateurs d’art américains, qui voue une véritable passion à l’art français. Ainsi, pendant plusieurs décennies, tous deux ont constitué  un ensemble exceptionnel d’œuvres du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Retour en France

Ce sont les liens d’amitié qui ont été tissés entre le couple et Guy Cogeval, le président des musées d’Orsay et de l’Orangerie, qui ont permis la présentation de cette exposition.

Le public pourra découvrir  le septième panneau des Jardins publics d’Edouard Vuillard, dont le musée d’Orsay conserve déjà cinq des neufs panneaux, mais aussi des œuvres de Bonnard, de Ranson, de Roussel, des peintures  de Vuillard, des panneaux décoratifs de Maurice Denis ainsi que deux chefs-d’œuvre symbolistes de Redon.

L’exposition « Une passion française » fait également une belle place aux années 1860 et la période impressionniste en présentant des œuvres signées Fantin-Latour, Tissot, Caillebotte, Berthe Morisot, Eva Gonzalès. Au fil de l’exposition, les visiteurs pourront également admirer des œuvres de Derain, Matisse et Modigliani.

A noter qu’avec cette exposition,  la plupart de ces œuvres retournent pour la première fois en France, dans leur pays de création.

Musée d’Orsay : 5, quai Anatole-France, 75007 Paris.
Tel : 01 40 49 48 14
Plus d’infos : http://www.musee-orsay.fr/

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre site Internet.

Laisser un commentaire

*