Folies Bergère : que la fête continue !

C’est l’un des plus prestigieux music-halls du monde. Depuis 130 ans, au coeur du 9e arrondissement, Les Folies Bergère sont l’un des symboles de la vie parisienne.

Se pencher sur l’histoire des Folies Bergère, c’est revisiter toute la légende du music-hall et du plaisir à la française.

Revues dansées et spectacles de variétés se sont succédé de la Belle époque aux Années folles pour le plus grand bonheur d’un tout-Paris friand de fêtes, de strass et de lumières.

On ne compte plus les immenses vedettes qui ont descendu le prestigieux escalier des Folies Bergère, qui ont dansé ou chanté sur cette scène mythique : la « fameuse » troupe de Girls bien sûr, mais aussi Maurice Chevalier, Mistinguett, Charles Trenet, Fernandel, Jean Gabin, Joséphine Baker… Tous ont laissé leur empreinte dans cette salle magique, sans compter les artistes que le lieu a inspirés : Maupassant, Colette, Manet, Feydeau ou Léo Mallet.

Et pour l’anecdote, sachez que la mode, en 1830, était de baptiser les salles de spectacles du nom de « Folies », suivi du nom du quartier. Voilà pourquoi il n’y a pas de « s » à Bergère, puisque les célèbres Folies ont pris le nom de la rue Bergère toute proche.

Une nouvelle jeunesse

Lieu de divertissement par excellence, Les Folies Bergère n’ont cessé de mettre en lumière les arts du spectacle.

Ces dernières années, la programmation s’est étendue aux comédies musicales et aux musiques actuelles et d’autres grands artistes se sont produits dans le magnifique théâtre : Arturo Brachetti, Régine, Valérie Lermecier, William Sheller, Brigitte Fontaine…

Tandis que des spectacles, toujours dans l’esprit music-hall, continuent d’être produits dans cette merveilleuse salle qui contient plus de 1600 places assises réparties sur trois niveaux : Les Années Zazous, les Années Twist, La Java des Mémoires, Celtic Légends …

Après 130 ans de bons et loyaux services, le temple du music-hall commençait à être sérieusement vétuste. Un grand programme de rénovation vient d’être entamé concernant notamment la fresque Art déco de la façade, signée Pico. Inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, elle a été refaite à l’identique, dans son état de 1930, avec une dorure à la feuille d’or. 

Une deuxième phase de travaux est prévue pour 2013.

En attendant que ce lieu mythique retrouve une nouvelle jeunesse, le spectacle continue aux Folies Bergère.

Folies Bergère : 32, rue Richer, 75009 Paris.

Plus d’infos : http://www.foliesbergere.com/

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre site Internet.

Laisser un commentaire

*