Un danseur sur l’esplanade du Trocadéro

C’est un spectacle insolite qui se joue chaque soir jusqu’au 20 octobre sur l’esplanade du Trocadéro. Paul-André Fortier, grand danseur et chorégraphe québecquois, s’y produit chaque soir, sans musique, et avec pour seul décor la Tour Eiffel.

Si vous passez en fin d’après-midi au Trocadéro, vous risquez d’être un peu surpris. Paul-André Fortier a décidé de s’approprier l’esplanade parisienne et d’y présenter « 30 x 30 » un solo de 30 minutes pendant 30 jours. 

Le danseur canadien, dont le talent est internationalement reconnu, a déjà présenté sa chorégraphie dans plusieurs grandes capitales et pose ses valises et son inspiration à Paris jusqu’au 20 octobre.

Chaque soir, à partir de 18 heures, par tous les temps, et gratuitement, il se produit, tout de noir vêtu.

Ignorant le brouhaha parisien, il met en scène un homme face à l’urbanisation et la pollution devant un public qui passe en discutant, en s’amusant, ou devant des passants séduits qui font halte pour admirer un instant l’aisance et le talent de ce prodigieux danseur de 64 ans.

Il y a aussi ceux qui sont venus le voir tout spécialement, des amateurs de danse contemporaine pour qui le nom de Fortier est synonyme de prouesses et d’innovation.

Précurseur d’une théâtralité chorégraphique, Paul-André Fortier est issu du Groupe Nouvelle Aire, puis a monté sa compagnie, Fortier Danse-Création, avant d’être l’un des deux fondateurs de la compagnie Montréal Danse.

On ne compte plus ses créations, ni ses distinctions (il est notamment chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres en France).

En 30 ans, il a signé plus de 40 chorégraphies dans une dizaine de pays.

Une fantastique performance artistique à voir et à revoir.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre site Internet.

Laisser un commentaire

*